Une ludo-mobile
POUR LES ENFANTS DES VILLAGES ISOLES DU TAMIL NADU

La ludo-mobile, c’est

Un véhicule transportant une ludothèque complète. Elle se rend toutes les semaines dans de nombreux centres pour enfants en difficulté pour installer des espaces ludiques selon une méthode éprouvée qui leur permet de surmonter leurs difficultés et de reprendre confiance en eux-mêmes. L’enfant choisit son jeu en toute liberté tout en ayant à respecter des règles bien définies (en prendre soin, le rendre après avoir joué, respecter les autres…). Les animateurs sont là pour l’accompagner.

Objectif

L’objectif général du projet est de favoriser durablement le mieux-être des enfants en difficulté et leur permettre de devenir plus tard des citoyens actifs et responsables. Il s’agit aussi de faire porter un nouveau regard sur le handicap.

Les bénéficiaires

- 55 enfants handicapés vivant en dessous du seuil de pauvreté, de 11 mois à 18 ans, vivant dans des villages reculés et ne pouvant se rendre à la Satya Special School
- 340 enfants issus de milieux ruraux isolés fréquentant les centres de Sharana
- environ 200 autres enfants handicapés ou en difficultés fréquentant les centres d’accueil de nos partenaires

Contexte

Aux alentours de Pondichéry, subsistent de nombreuses zones rurales isolées où la dévalorisation du milieu social d’origine induit des comportements de soumission et de faible estime de soi chez l’enfant. Cette vulnérabilité est également ressentie chez les enfants en situation d’handicap car celui-ci est vécu comme une malédiction par les familles de milieux socioculturels peu évolués. Ils sont négligés, parfois maltraités, très souvent exclus de la vie sociale et de l’école en particulier.

Dans cette situation de précarité, les enfants issus de milieux défavorisés sont vulnérables :
-  Beaucoup d’entre eux rencontrent des problèmes de développement physique (malnutrition, retard de croissance, manque d’assistance médicale adéquate...), qui sont autant d’obstacles à leur développement ;
-  La situation économique des familles contraint les enfants à travailler dès leur plus jeune âge. Devant assumer des responsabilités d’adultes, ils brûlent alors des étapes nécessaires à leur développement comme le jeu, l’insouciance ou la socialisation avec leurs pairs ;
-  L’école est gratuite et obligatoire pour tous les enfants de 6 à 14 ans, mais 10 % ne sont pas scolarisés et la moitié d’entre eux abandonne leur scolarité en cours de route. D’avantage concernées, les populations de basses castes qui, du fait de leur statut social, ne reçoivent pas le même traitement que leurs camarades de la part des professeurs.

Particulièrement touchés, les enfants vivant en milieu rural :
-  La population des villages de campagne est isolée des écoles, des moyens de transport, des hôpitaux et l’absence d’emploi durable entraine une grande précarité.
-  Les personnes ayant un emploi travaillent souvent dans les grandes villes éloignées et sont donc absentes de leur domicile la majeure partie de l’année, laissant leurs enfants livrés à eux-mêmes.

Les enfants handicapés de la région de Pondichéry

En Inde vivent plus de 50 millions de personnes souffrant de déficiences physiques, sensorielles ou mentales, soit 5% de la population totale. Souvent ignorées, les personnes handicapées affrontent aussi l’abandon, la stigmatisation, le rejet ou encore la violence et l’exclusion. Même si l’Inde dispose d’un cadre législatif assez complet pour la prise en charge du handicap, le développement économique qu’elle connaît actuellement ne parvient que très marginalement à inclure les personnes handicapées. S’ajoute à ceci un biais culturel : les enfants handicapés sont considérés comme la manifestation d’une malédiction karmique frappant leur famille, ils sont donc souvent cachés et ne reçoivent alors aucun soin.

Rôle de CDE

Les actions

  • Lancement de la Ludo-mobile en tournée dans les villages aux alentours de Pondichéry,
  • Formation des équipes des partenaires à l’aménagement et l’animation d’une session de jeux, délivrée par une spécialiste du jeu et du handicap, auteur du guide Handilud et membre du centre national de Formation aux Métiers du Jeu et du Jouet (FM2J),
  • Sensibilisation des familles et des communautés au handicap,
  • Diagnostic de départ et évaluation l’impact de nos actions.

Partenaires

La Satya Special School
Créée en 2003, la Satya Special School est un organisme à but non lucratif visant à aider les enfants en situation de handicap physique et/ou mental sur le territoire de Pondichéry. La Satya Special School s’est fixée trois objectifs :
- Eradiquer la stigmatisation associée à une déficience physique ou intellectuelle, par des actions de sensibilisation au handicap auprès des familles et des communautés locales, notamment sur les risques de la consanguinité.
- Responsabiliser les enfants afin de les rendre plus confiants et autonomes.
- Fournir des programmes gratuits de réadaptation individualisés afin de mieux accompagner l’enfant.

Sharana
L’association Sharana contribue depuis 2000 au développement des enfants en difficulté et de leurs communautés dans la région de Pondichéry. L’approche globale de l’association Sharana permet de mener des programmes de développement simultanément dans plusieurs domaines : éducatif, santé, social, économique.

Lead Society
L’association a été fondée en 1996 par R.Elumalai qui, voyant les enfants de son bidonville errer dans les rues après l’école, a décidé de s’occuper d’eux en les aidant dans leurs devoirs et en leur donnant accès à des activités extrascolaires : danses, chants, activités manuelles, sorties au musée, à la plage…. Aujourd’hui, Lead Society est composée de 3 enseignants, 2 animateurs, 1 professeur de danse, et accueille 80 enfants, âgés de 5 à 16 ans, tous les soirs après l’école et tous les week-ends.

Rainbow School
Foyer d’accueil pour une trentaine d’enfants et adultes déficients mentaux et scolarisation spécialisée dans le village de Uppalam, dans la région de Pondicherry.

Suresh Darma Children Activity Centre
Donner aux enfants (environ 30 enfants) du village (Chinna Muthaliyar Chavady, Kotta kuppam) une éducation de qualité avec des jeux nouveaux et innovants et des activités basés sur la communauté.

Samugam
Enfants issus de la communauté gypsie qui vit près de la décharge publique de Pondicherry : centre d’accueil pour une vingtaine d’enfants des familles les plus en difficulté, accueil de jour pour les plus petits, développement communautaire : éducation, hygiène, gestion de leur environnement…

http://www.satyaspecialschool.org/